Archive | la loi du plus fort… RSS feed for this section

72 Minutes de silence pour Megaupload.

20 Jan

Écriture du post en vitesse.

L’info vient de tomber en ce triste jour du 19 janvier 2012 (un jeudi), Megaupload et ses satellites (Megavideo en tête) viennent d’être démantelés par la justice américaine.
Le site a été mis hors ligne, hui, et est accusé (par la justice américaine) d’avoir gagné de l’argent grâce à des activités frauduleuses. Tout ceci au lendemain d’une journée de contestation sur les lois américaines contre le téléchargement illégale SOPA et PIPA.
Rappelons que, à la base, les sites ne sont pas responsables des échanges de fichiers illégaux et que ce service sert a s’échanger de gros fichier, pour le travail notamment (mon usage pro).

Ce jour est surtout marqué par l’arrestation du fondateur et patron de Megaupload Kim Dotcom chez lui en Nouvelle Zélande, alors que la procédure a été ouverte le 5 janvier dernier par un grand jury dans l’état de Virginie, pour racket en bande organisée, conspiration en vue d’infractions au droit d’auteur ou blanchiment d’argent.

Je vous laisse lire la suite de ma source ici: http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/telechargement-illegal/actualite-470756-etats-unis-font-fermer-megaupload.html

INFOS DE DERNIÈRE MINUTE: alors il semblerait d’ors et déja que le site du FBI ait été hacké, ainsi que d’Universal (une vielle querelle), du Ministère de la Justice US, la BMI, la warner, … Anonymous est en marche !

Hadopi ok, mais est ce que ça rox du poney gris?

26 Juin

Étant sur un blog à vocation de blablater musique (ou presque…) il devait y avoir un article sur l’Hadopi, non?
Bon je préfère le dire clairement dès le début, je suis CONTRE Hadopi !!!

Et là vous vous dites: « mais WTF là!? Un mec qui bosse dans le son soutient pas Hapodi??? »
Ben ouai…

Leur campagne de pub « horrible » qu’on nous matraque et qui à couté 3millions de dollars (tiens, avec cet argent aider des groupes indies plutôt que des majors aurait été plus rationnel…), autant dire que c’était de l’argent jeter par les fenêtres (et pas que)…Surtout avec leur slogan « la création de demain se défend aujourd’hui »…oui ok et alors?

D’après une étude faite par HADOPI-ELLE-MÊME, la plupart des gens qui télécharge sur internet, achète après en magasin ou en ligne si ils ont aimé. Télécharger est une forme de PROMOTION qui permet de faire découvrir de nouveaux groupes, nouveaux styles, …
Et puis « Sans Hadopi pas de culture »…merde, on faisait comment avant!? Rappelez-vous (si vous étiez né) ou imaginez-vous les année 80 avec tout les jeunes qui écoutaient leur musique préférée qui passait à la radio et l’enregistraient via leur walkman…ben c’est un peu comme le téléchargement de nos jours.
« Oui mais c’est pas comparable le walkman et le téléchargement, pas la même échelle ». Ben pour les artistes frenchy si: ils passaient à la radio et maintenant ils passent sur internet, c’est carrément similaire et c’est toujours de la promo. Un peu comme passé son CD à son pote pour lui faire découvrir ZE perle, ben maintenant on lui envoie un fichier Mpeg. 🙂

Et puis le téléchargement gratuit c’est pas toujours illégale, messieurs dames… Oui on peut télécharger légalement et gratuitement. Par exemple vous achetez un vinyles mais vous ne pouvez pas le lire sur votre iPod, et bien ayant déjà acheté l’œuvre, vous pouvez télécharger le dit album gratuitement. Vous avez acheté un dvd et voulez que votre film soit aussi dans votre vidéothèque informatique? et bien vous pouvez aussi le télécharger. 😀

Mais le comble du comble contre Hadopi…c’est que même les USA ne veulent plus suivre le même projet que le gouvernement à mis en place. Niveau coupure d’internet on est presque (mais quand même) au même niveau que la Chine, et surtout l’ONU condamne Hadopi !!!
Tout candidat, sauf UMP, ont prononcé leur volonté de supprimer cette loi dès leur élection (si ils sont élus bien sur…).

Sans dec’…Hadopi ca rocks pas…c’est (vraiment) pas génial.
Pour tout autre infos, je vous conseil le site:

La musique est en crise, le CNM ne va peit être pas tout réglé.

17 Avr

Quelques un étaient déçu que je ne donne pas mon avis sur la création du CNM…et bien je vais me rattraper avec ce (long) article expliquant de quoi il s’agit.

L’idée d’un Centre National de la Musique est un des actuels projets d’Hadopi visant à s’engager au développement de l’offre légale sur le net et la mettre en avant avec un soutien et un label « qualité » pour tout les sites de téléchargements acceptant les conditions de Hadopi. Vous savez, Hadopi, la loi qui veut traquer comme des animaux les internautes pas sympa parce qu’ils téléchargent illégalement (tout en bafouant quelques droits qui leurs aient du comme le respect de la vie privée), chasse à l’homme sur le web qui revient un peu à chasser le bison avec un/deux pistolet(s) à eau comme seules armes…

L’idée d’un CNM à l’image du Centre National du Cinéma aurait très bien pu être une idée vaguement cité, mais elle ne date pas d’hier et est supporté par bon nombre de producteurs (comme l’UPFI –> Union des Producteurs Français Indépendants ) qui y voient un moyen financier de contrer la perte d’argent que le « piratage » engendre (mais qui bizarrement à permis la découverte de beaucoup de perles musicales et à aussi permis un énorme boom et une montée en flèche des concerts ce qui entraîne des bénéfices…) que le projet a bien été maintenue. Mais surtout le rapport en serait au stade de la rédaction et pourrait bien être rendu d’ici juin/juillet pour être actif avant fin 2012 !!!
Ce projet serait pour le gouvernement « une réflexion portant sur la modernisation du cadre juridique du soutien à la filière musicale et des ressources que les acteurs du secteur tirent de leurs activités » et « un outil de soutien dédié à ce secteur ».

Qui sont les personnes derrière ce projet?
La direction/rédaction de ce projet n’a pas été donné à n’importe qui. Au début ils étaient 3, deux producteurs: Daniel Colling (directeur de tout les Zenith de france) et Marc Thonon ( Louise Attaque, Abd Al Malik, Les Wampas… ), et un député UMP qui fut aussi le rapporteur de Hadopi 1 et 2: Franck Riester. Cette semaine ils ont été rejoint par Alain Chamfort (Auteur – Compositeur – interprète) et Didier Selles (conseiller-maître à la Cour des comptes) et chapeauté par Olivier Henrard, conseiller à la culture de l’Élysée et créateur d’Hadopi.

Quel est le véritable but de ce projet?
En principe ça serait de valoriser le secteur musical et permettre grâce aux fonds de pouvoir réinvestir dans les futures productions, tout en compensant la crise du disque. En réalité cela va rapporter de l’argent aux producteurs pour contrer la baisse de revenu qu’ils ont subis à cause du téléchargement, mais ils ne sont pas les seuls à perdre au départ. Donc le véritable but est assez loin d’être établie pour l’instant.

Comment vont ils récolter de l’argent?

Ils poseront des taxes sur tout ce qui est possible, disque, musique en ligne (légale), place de concert, radio diffusant de la musqiue, web radio, tout ce qui diffuse de la musique et les fournisseurs d’accès (qui paye aussi pour le CNC »

Mon point de vue? Ça va être un gros bordel ^^
Difficile de dire si ça va être une bonne action, cette le disque est en crise, mais la musique ne s’est jamais aussi bien porter avec une forte mobilisation aux concerts. De nos jours il y a le téléchargement sur internet, mais dans les années 80 les gens enregistré bien leurs musiques préférées sur cassette grâce à leur Walkman…c’est la même chose, c’est un risque à prendre.

Pour ma pomme, le téléchargement est une étape incontrôlable par la production dans la promo et la publicité de l’artiste.


La musique et ses droits, un problème au gouvernement.

6 Avr

Belle journée politique sur le thème de la musique en ce Mercredi 6 avril (bonne fête aux Célestin ^^)

Deux grosses news aujourd’hui, c’est du chaud !!!

Impuissant à la diffusion de musique contestataire et incapable de faire quelque chose et d’agir efficacement (tout les procès étant perdus d’avances) le gouvernement français a décidé de réagir en amont et invite les maisons de disques à censurer leurs artistes. Suite à des plaintes pour des propos obscènes qui heurtent certaines personnes qui attendent du gouvernement une réaction, ce dernier voudrait, après avoir essayé de porter plainte et d’interdire la publication de certaines chansons, que ca soit les producteurs, les maisons de disques, les organisateurs de concerts, … qui procèdent à la censure eux mêmes, ayant plus de pouvoir (de diffusions) sur les artiste et leurs messages (protégés par leur liberté d’expression qui les sauve « tous » de leur procès). Cela voudrait dire une monté importante de l’autorpoduction et de la diffusion sur le net d’ici peu (donc y a-t-il un intérêt ?)

Pour plus d’infos, c’est pas ici les amis 🙂


La deuxième nouvelle nous vient du site écran.fr qui nous annonce la création du Centre National de la Musique. Concrètement ça ne va pas parler à tout le monde, mais, avec l’aide de producteurs, le ministère de la culture voudrait créer une copie du Centre National du Cinéma (CNC) pour la musique et donc surmonter la baisse des revenus des producteurs en créant certaines taxes. En claire : créer une taxe fiscale sur les ventes de CD et les ventes de fichiers numériques (ce qui jouerait le rôle de la taxe spéciale additionnelle « TSA » des places de cinéma) , taxer les radios, les réseaux musicaux et les fournisseurs d’accès (donc en plus de celle de la SACEM, et qui serait « l’équivalent de la taxe audiovisuelle sur les chaînes de télévision »), et en plus pour lutter contre le piratage on devra aussi payer UN ou DEUX euros par mois.

Voila, quand à mon avis perso, ca va être un grand bazar 😛